Aller au contenu principal

Nos actions

Planter des arbres pour le climat

La première idée à germer dans la tête des fondateurs de l’association a abouti à la réalisation d’un parc agroécologique sur une ancienne friche de gravats.

Grâce à la mise à disposition d’une friche par la mairie, l’association a reconstitué un écosystème avec la création d’un jardin comestible valorisant les espèces anciennes locales.

Tout a commencé en octobre 2018. Les Amis d’Elzéard bénéficient de la mise à disposition d’un terrain en friche de 2 hectares. Portée par l’énergie des bénévoles, l’association a mis au point son projet de forêt nourricière dans un environnement semi-urbain au cœur du Forez. Au-delà du bénéfice paysager de cette action, le chantier permet à la nature de reprendre ses droits et aux hommes de défendre leurs valeurs face au changement climatique.

Un projet global de restauration d’un écosystème

Sous l'ancien Prieuré chemin du vieux Moulin, le terrain mis à disposition par la mairie de Saint-Just-Saint-Rambert était une décharge de gravats. Puisque tout était à remanier pour créer une forêt comestible, l’association a pu laisser libre court à son imagination.

La volonté de l’association est de planter des arbres de toute sorte, et en particulier des arbres fruitiers et des semences potagères. La sélection est minutieusement faite parmi des espèces anciennes. Pour cela, l’association s’appuie sur les connaissances d’un pomologue expert des variétés anciennes, et de l'association des Croqueurs de pommes. Première qualité attendue, les arbres sont élus pour les propriétés gustatives de leurs fruits. Aussi, ils sont choisis pour leur compatibilité avec les conditions climatiques locales et pour leurs capacités naturelles à résister aux maladies. Aussi, les espèces locales sont préférées aux autres. Trois variétés emblématiques originaire de la Loire ont été plantées, La pomme Rialette, la Vierge du Pilat et La Martel.

Concrètement, le chantier a nécessité de réinvestir les 2 hectares de terrain en apportant de la terre végétale et en creusant des trous. Pour cela, l’association a pu compter sur l’intervention des services techniques de la commune. Pour redonner vie au sol, l’apport en eau et nutriments est réalisé en utilisant les ressources propres aux lieux de façon écologique. Une source, trouvée par les talents de sourcier de Michel Celle, permet d’irriguer les plantations. Les bénévoles de tous âges se mobilisent régulièrement pour des ateliers de plantation, de greffe d’arbres, ou encore de taille.

Peu à peu, la vie du sol renaît, les arbres prennent racine, et la faune y voit un environnement favorable où élire domicile. Le champ est devenu un écosystème plein de vitalité.

Un chantier inclusif vecteur de transmission

La plantation des arbres est l’occasion de transmettre les valeurs de l’association. Les activités du chantier ont nécessité de rassembler une multitude d’acteurs autour d’un projet commun. La force première de l’association est constituée de ses 86 adhérents, sensibles à la philosophie de ses fondateurs. Ces idées de portée universelle rassemblent des citoyens de tous âges, qui se mettent à l’écoute de la nature.

Pour la réalisation de travaux d’envergure, Les Amis d’Elzéard ont aussi pu compter sur le soutien matériel de la mairie. Les services techniques sont intervenus pour amener de la terre végétale et creuser des trous. Par ailleurs, l’association a noué un partenariat solide avec Oasure, une filiale de Oasis, jardin de Cocagne qui accompagne des travailleurs en réinsertion et partage une appétence pour les questions climatiques. Cette association est intervenue dans le cadre de l’aménagement paysager du jardin.

Le jardin est régulièrement visité par les enfants. Ils peuvent y observer l’évolution de la nature au gré des saisons. C’est l’occasion d’échanger autour des questions environnementales et des défis que représentent les conséquences du changement climatique. La valorisation des espèces végétales locales anciennes dans le parc propose un élément de réponse adaptée aux spécificités environnementales du Forez dans le département de la Loire.

Aujourd’hui, le parc est un lieu de rassemblement. Il réunit les adhérents autour d’ateliers, constitue à la fois un espace pédagogique pour les jeunes publics et les plus âgés, un îlot de verdure au bénéfice des habitants de la commune, et un terrain de recherche. Les Amis d’Elzéard ambitionnent de poursuivre le développement de cet espace avec de nombreux projets : la mise en place d’un compost collectif de quartier et la plantation de variétés potagères anciennes et locales , des semences paysannes libres et engagées… Aventures à suivre dans nos pages d’actualité avec un projet futur de "Wicking bed" ...